La Foi est un petit mot : juste 3 lettres mais ouvre la porte sur un gigantesque plan.

Ce mot est présent environ 237 fois dans la Bible (version Ostervald 1996 ).

Donc au travers ce petit enseignement, nous n’aurons pas la possibilité d’aborder toutes les facettes de la foi.

La première fois qu’il apparait, il est formulé dans le souvenir d’une plainte de la bouche  de Moïse, de la part de Dieu contre Israël dans le livre de

Deutéronome 1:32 “Mais malgré cela vous n ‘eûtes point foi en l’ Éternel votre Dieu, Qui marchait devant vous par le chemin afin de chercher un lieu pour votre camp, la nuit dans la colonne de feu, pour vous montrer le chemin où vous deviez marcher, et le jour, dans la nuée.”

Il s’agit de l’épisode où Israël devait entrer en Canaan, mais voyant l’inaccessibilité de la ville et la robustesse des leurs habitants, a pris peur et s’est mise à pleurer et se plaindre auprès d’Aaron et Moïse.

Par contre, la dernière fois qu’il apparait, il est prononcé comme une bénédiction au chapitre 14 et verset 12 d’Apocalypse.

Apocalypse 14:12 “C ‘est ici la patience des saints, ce sont ici ceux qui gardent les commandements de Dieu, et la foi de Jésus.”

Suivi du verset 13 qui est en fait la bénédiction.

“Et j ‘entendis une voix du ciel qui me disait:Écris:Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l’ Esprit, car ils se reposent de leurs travaux, et leurs oeuvres les suivent.”

  • Qu’est-ce que la Foi ?

La Parole nous enseigne et possède la définition de ce dont elle parle. Ce sont des textes que nous connaissons très bien.

Hébreux 11:1 “OR, la foi est une ferme attente des choses qu ‘on espère, une démonstration de celles qu’ on ne voit point”

“Une ferme attente”(OST)

“Une ferme assurance”(LSG)

ferme : Qui présente une certaine résistance à la pression, qui est consistant sans être dur.

(comme un fruit)

attente : temps pendant lequel on attend, on patiente…

assurance : sentiment de confiance, sécurité…

démonstration : c’est une action, une expérience visible qui montre ou explique une vérité qui n’est pas apparente.

La définition que donne la lettre aux hébreux parle de “ferme attente  des choses qu’on espère”. Quelles sont ces choses qu’on espère patiemment sans faiblir ?

Quelles  sont ces promesses attendre patiemment ?

Peut-on espérer obtenir une voiture, une maison et dire que c’est la foi ?

Certains au cours de leur marche avec Dieu ont reçu de la part de Dieu, la promesse d’une voiture ou d’une maison. Nous n’en disconvenons pas ! Mais est-ce cela la Parole de Dieu ? Une voiture ou une maison ?

Les choses que nous espérons sont-elles pour cette terre ? Sont-elles périssables ? Nous y répondrons tout à l’heure.

  • D’où vient-elle, la Foi ?

Romains 10:17 “La foi vient donc de ce qu ‘on entend; et ce qu’ on entend, vient de la parole de Dieu”

Nous ne sommes pas à l’origine de notre foi. Nous ne produisons pas notre foi en partant de rien. Mais la vrai foi vient, est produite par la Parole de Dieu, la Parole de Christ. Et tout logiquement, la foi est basé sur la Parole de Dieu et non sur une autre parole, celle de l’homme par exemple.

Résumons donc :

La foi est l’attente confiante et patiente la réalisation des promesses de Dieu faites dans sa Parole et elle est rendu visible par les actions, la vie de celui qui la possède.

  • A quoi sert-elle ?

Le début de la réponse:

Hébreux 11:6  Or, il est impossible de lui être agréable sans la foi, car il faut que celui qui s ‘approche de Dieu, croie que Dieu est, et qu’ il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. »

Elle sert à être se rendre agréable à Dieu.

Alors, être agréable à Dieu : oui ! Mais dans quel but ? Faut-il dans cette vie être juste agréable à Dieu et puis c’est tout ?

Nous nous posions la question, il y a quelques instants, de savoir si notre foi était rattachée  à la promesse de l’obtention d’une voiture, d’une maison ou encore si la Parole de Dieu contenait la promesse de ces choses.

Paul nous donne la réponse dans sa lettre aux Ephésiens au chapitre 2, verset 8.

Ephésiens 2:8 “Car vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi; et cela ne vient pas de vous, c ‘est le don de Dieu.”

C’est par la foi, dit-il que nous accédons à la grâce de Dieu. Je reformule. La foi est le moyen d’accès à la grâce de Dieu.

En effet, notre espérance n’est pas dans les choses terrestres qui sont passagères, mais dans la promesse de notre salut.

Il dira en Romains 8:24 que c’est en espérance que nous sommes sauvés.

“Car nous sommes sauvés en espérance. Or, l ‘espérance que l’ on voit n ‘est plus espérance; en effet, comment espérerait- on ce que l’ on voit?”

C’est pourquoi il dit, qu’il faut que ceux qui s’approchent de Dieu croient qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Ceux qui s’approchent de Dieu doivent croire que c’est Celui qu’ils sont en train de chercher qui les récompensera.

Justement ! Avons-nous des exemples de personnes qui ayant eu la foi en Dieu, ont été récompensé ?

Oui. De nombreux exemples nous sont donnés à Hébreux 11:2-40

“[…]Car par elle les anciens ont obtenu un bon témoignage.  Par la foi, nous savons que le monde a été fait par la parole de Dieu; de sorte que les choses qui se voient, n ‘ont pas été faites de choses visibles.  Par la foi, Abel offrit à Dieu un plus excellent sacrifice que Caïn, à cause d’ elle il fut déclaré juste, Dieu rendant témoignage à ses offrandes; et quoique mort, il parle encore par elle. Par la foi, Hénoc fut enlevé pour qu ‘il ne vît point la mort, et on ne le trouva plus, parce que Dieu l’ avait enlevé; car avant qu ‘il fût enlevé, il avait obtenu le témoignage d’ avoir été agréable à Dieu. Or, il est impossible de lui être agréable sans la foi, car il faut que celui qui s ‘approche de Dieu, croie que Dieu est, et qu’ il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. Par la foi, Noé, divinement averti des choses qu ‘on ne voyait point encore, fut rempli de crainte, et construisit une arche, pour le salut de sa famille; par elle il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui est selon la foi. Par la foi, Abraham, étant appelé, obéit, pour aller au pays qu’ il devait recevoir en héritage, et partit, ne sachant où il allait. Par la foi, il demeura dans la terre qui lui avait été promise, comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, avec Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse. Car il attendait la cité qui a des fondements, dont Dieu est l ‘architecte et le fondateur. Par la foi aussi, Sara reçut la vertu de concevoir et, malgré son âge, elle enfanta, parce qu’ elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. C ‘est pourquoi d’ un seul homme, et qui était déjà affaibli, il est né une multitude aussi nombreuse que les étoiles du ciel, et que le sable du bord de la mer, qui ne se peut compter. Tous ceux- là sont morts dans la foi, sans avoir reçu les choses promises, mais les ayant vues de loin, crues, et embrassées, et ayant fait profession d ‘être étrangers et voyageurs sur la terre. Car ceux qui parlent ainsi, montrent clairement qu’ ils cherchent une patrie. En effet, s ‘ils se fussent souvenus de celle d’ où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d ‘y retourner; Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c’ est- à- dire une céleste; c ‘est pourquoi Dieu ne dédaigne pas d’ être appelé leur Dieu; car il leur a préparé une cité. Par la foi, Abraham offrit Isaac, lorsqu ‘il fut éprouvé, et que celui qui avait reçu les promesses, offrit son unique, Dont il avait été dit:C’ est en Isaac que ta postérité sera appelée; Ayant

pensé en lui- même, que Dieu pouvait même le ressusciter des morts; aussi le recouvra- t- il par une sorte de résurrection. Par la foi, Isaac bénit Jacob et Ésaü en vue des choses à venir. Par la foi, Jacob mourant bénit chacun des fils de Joseph, et adora, appuyé sur l ‘extrémité de son bâton. Par la foi, Joseph, sur sa fin, rappela la sortie des enfants d’ Israël, et donna des ordres touchant ses os. Par la foi, Moïse, étant né, fut caché pendant trois mois par ses parents, parce qu ‘ils virent que l’ enfant était beau; et ils ne craignirent point l ‘édit du roi. Par la foi, Moïse, devenu grand, refusa d’ être appelé fils de la fille de Pharaon; Choisissant d ‘être maltraité avec le peuple de Dieu, plutôt que d’ avoir pour un temps la jouissance du péché; Estimant l ‘opprobre de Christ comme un trésor plus grand que les richesses de l’ Égypte, parce qu ‘il avait en vue la rémunération. Par la foi, il quitta l’ Égypte, sans craindre la colère du roi; car il demeura ferme, comme voyant celui qui est invisible. Par la foi, il fit la Pâque, et l ‘aspersion du sang, afin que l’ exterminateur des premiers- nés ne touchât point ceux des Israélites. Par la foi, ils passèrent par la mer Rouge comme par un lieu sec; les Égyptiens ayant tenté le passage, furent submergés. Par la foi, les murailles de Jéricho tombèrent, après qu ‘on en eut fait le tour pendant sept jours. Par la foi, Rahab, la courtisane, ne périt point avec les rebelles, parce qu’ elle avait reçu les espions en paix. Et que dirai- je encore? Car le temps me manquerait, pour parler de Gédéon, de Barac, de Samson, de Jephté, de David, de Samuel, et des prophètes; Qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent les biens promis, fermèrent la gueule des lions, Éteignirent la force du feu, échappèrent au tranchant des épées, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères. Des femmes recouvrèrent leurs morts par la résurrection; d ‘autres furent torturés, n’ ayant point accepté de délivrance pour obtenir une meilleure résurrection; D ‘autres passèrent par l’ épreuve des moqueries et des verges; et même des liens et de la prison: Ils furent lapidés, ils furent sciés, ils furent tentés, ils moururent par le tranchant de l ‘épée, ils errèrent çà et là, vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités; (Eux dont le monde n’ était pas digne;) errants dans les déserts et sur les montagnes,

une soeur sont nus, et qu’ ils manquent de la nourriture de chaque jour, Et que quelqu ‘un de vous leur dise:Allez en paix, chauffez- vous et vous rassasiez, et que vous ne leur donniez point ce qui leur est nécessaire pour le corps, à quoi cela sert- il? Il en est de même de la foi, si elle n’ a pas les oeuvres, elle est morte en elle- même. Mais quelqu ‘un dira:Tu as la foi, et moi, j’ ai les oeuvres. Montre- moi ta foi par tes oeuvres, et moi, je te montrerai ma foi par mes oeuvres. Tu crois qu ‘il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils en tremblent. Mais, ô homme vain! veux- tu savoir que la foi sans les oeuvres, est morte?  Abraham notre père, ne fut- il pas justifié par les oeuvres, lorsqu’ il offrit Isaac, son fils, sur l ‘autel? Ne vois- tu pas que la foi agissait avec ses oeuvres, et que par les oeuvres la foi fut rendue parfaite? Et ainsi ce que dit l’ Écriture, s ‘accomplit:Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice, et il fut appelé ami de Dieu. Vous voyez donc que l’ homme est justifié par les oeuvres, et non par la foi seulement. De même aussi Rahab la courtisane, ne fut- elle pas justifiée par les oeuvres, lorsqu ‘elle reçut les messagers, et les fit sortir par un autre chemin? Car comme le corps sans âme est mort, de même, la foi sans les oeuvres est morte.”

Notre foi nous sauve lorsqu’elle produit les oeuvres. Pas n’importe quelles oeuvres ! Mais celles attendues de Dieu (Nous aurons certainement l’occasion d’y revenir). Par les oeuvres, elle montre qu’elle est fondé et non pas en l’air juste en paroles mais aussi en action.

C’est cette foi nous rend juste aux yeux de Dieu. Tout autre foi est vaine puisqu’elle ne produit pas d’oeuvres. Elle est morte.

Romains 3:20-22 “Parce que personne ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi; car c ‘est la loi qui donne la connaissance du péché.  Mais maintenant, la justice de Dieu a été manifestée sans la loi, la loi et les prophètes lui rendant témoignage;  La justice de Dieu, dis- je, par la foi en Jésus- Christ, pour tous ceux et sur tous ceux qui croient.”

En croyant au Seigneur Jésus,  nous obtenons la justification, c’est-à-dire que nous sommes déclarés juste par Dieu à cause de la foi que nous avons en Lui et en son Fils.

Gardant les regards fixés sur la rémunération, notre salut, fortifions notre foi en nous nourrissant de ce qui est à son origine, c’est-à-dire, la Parole.

Romains 1:16-17 “Car je n ‘ai point honte de l’ Évangile de Christ, car c ‘est la puissance de Dieu, pour le salut de tous ceux qui croient, du Juif d’ abord, du Grec ensuite. 17 Car en lui la justice de Dieu est révélée de foi en foi, selon qu ‘il est écrit:Le juste vivra par la foi.”

Que la Grâce de Dieu vous accompagne ! Amen.

LSG : Louis Segond

OST : Ostervald

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Faites connaître cette page à vos amis.

Shares
%d blogueurs aiment cette page :