Certainement, l’une des paroles du Sauveur Jésus les moins comprises. Elles ont subi toutes sortes d’interprétation. Heureux ceux qui les ont comprises et ont cherché à les vivre et les vivent !

J’insiste de nouveau pour dire que ce sont les paroles du Seigneur Jésus, celui dont le Père a dit : celui-ci est mon fils bien-aimé, écoutez-le !

Ecoutez-le ! Que dit-il ?
Il s’agit d’une discussion entre docteurs. L’un de la loi, Nicodème et l’autre de l’Esprit, Jésus.
Ici, mon partage n’est par pour ceux qui n’ont que peu de connaissance de l’Evangile de Christ, mais pour ceux qui se considèrent enfant de Dieu, chrétien et veulent vivre la Vie de Dieu, l’Evangile. Pour les autres, Dieu vous aime et veut que vous deveniez aussi son enfant.

Il y a un équilibre parfait dans ce verset. L’équilibre suppose un milieu, le point d’équilibre. il  est fait par la virgule et le « et ».
D’une part l’on trouve : « Ce qui est né de la chair est chair »
D’autre part : « ce qui est né de l’esprit. »

Nous savons tous ce qu’est la chair, Dieu nous ayant dès le commencement informé de ce que nous sommes. Dans la Genèse Adam s’écrie en voyant son aide « voilà celle qui est os de mes os et chair de ma chair ». Puis peu après le péché, dans la Genèse, Dieu lui-même déclare « Mon esprit ne contestera pas à toujours dans l’homme, dans son égarement, l’homme n’est que chair… ».

C’est notre partie visible aussi appelé notre corps. La chair, ce sont aussi les oeuvres mortes de ce corps, le péché ( idolâtrie, mensonge, adultère et autres convoitises cités par Paul en Galates 5).

Jésus parlait de la nouvelle naissance à Nicodème, qui est le seul moyen de rentrer dans le Royaume de Dieu. Autrement dit, il n’y en a pas 10 000. Un seul : Naître De Nouveau. C’est dire comment la chose est importante.
IL lui faisait comprendre que cela n’était pas possible de naître de nouveau, un deuxième fois donc, en passant par sa mère. La première raison est évidente et c’est Nicodème qui l’énonce par cette question « [l’homme]Peut- il rentrer dans le sein de sa mère, et naître une seconde fois? ». Il est techniquement impossible de retourner à ce lieu. La deuxième raison, c’est Jésus qui l’énonce par la première partie du verset que nous analysons : « Ce qui est né de la chair est chair« 

Naître signifie basiquement « sortir de ». Pour naître, nous sortons de notre mère. Jésus indique ainsi par ces mots que retourner dans le sein de sa mère produirait un résultat déjà connu et pas un nouveau résultat ! jamais une chienne ne donnera naissance à un chaton, ni la chatte ne donnera naissance à un chiot. Le résultat est connu d’avance. Si nous pouvions entrer de nouveau dans le sein de notre mère et naître, le résultat serait connu : la chair. C’est clairement ce que Jésus expose en répondant à Nicodème par ces mots : Ce qui est né de la chair est chair… ce qui est sorti de la chair est chair. C’est invariable, immanquable. les conséquences seront donc les mêmes. Il sera impossible de plaire à Dieu afin qu’il change son verdict « Mon esprit contestera pas à toujours dans l’homme »… Ce qui entraine la mort de l’homme (le corps) dont le péché (l’égarement) est à l’origine.

Jésus annonce que la deuxième naissance est possible par un autre moyen : « Ce qui est né de l’Esprit est esprit ». C’est un moyen inconnu de Nicodème, mais d’après le blâme de Jésus, qui vraisemblablement aurait du l’être car énoncé dans La Loi par Ezéchiel le prophète notamment.
Ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ce qui sort de l’esprit est esprit. la deuxième parti de l’équilibre du verset est ici. De même que la chair donnera naissance toujours à la chair, L’Esprit donnera aussi naissance à l’esprit.

Et c’est précisément à ce moment que les choses se compliquent ! Vous admettrez bien volontiers, sans aucun souci , la première partie de la déclaration de Jésus :
– Oui je reconnais que je suis né de ma mère qui est chair et que par conséquent je suis moi même chair.
mais si vous dites être enfant de Dieu, chrétien, admettrez-vous sans aucun souci la deuxième partie de la déclaration ? :
– Oui je reconnais que je suis né de l’Esprit et que par conséquent je suis moi même esprit.

Si vous dites non ! Vous avez raison ! Mais remarquez ceci de grave (mais pas irrémédiable)  c’est qu’à ce moment précis vous déclarez que vous n’êtes pas enfant de Dieu (chrétien) parce que Dieu est Esprit. Si vous êtes son enfant alors vous êtes esprit ! C’est inévitable. C’est une règle que Dieu a fixée dans la nature qu’il a créée et qui porte l’image de choses invisibles : un chien ne fera jamais de chat mais toujours un chien. De même ce qui sort ou naît de l’Esprit ne peut être qu’esprit et pas autre chose.

Mais alors la grande question se pose : Comment je fais pour sortir de l’Esprit ?

C’est pourquoi je disais que si vous répondez « non » à la deuxième partie de la déclaration du Sauveur alors vous avez raison. Vous ne pourrez en effet pas déclarer être quelque chose duquel vous savez ne pas être sorti, sauf si vous avez été enseigné à dire que vous êtes esprit sans en connaître l’origine et les conséquences. J’appelle cela « le chien qui a appris à faire miaou ». Ce chien aura toujours le comportement du chien et ne s’intéressera jamais au lait et à la souris (selon les clichés attribués au chat). Et dès qu’on lui marchera sur la queue il aboiera parce que c’est sa vraie nature. Pour qu’il miaule en toutes occasions, il aurait fallait qu’il change de nature, qu’il soit transformé en chat,… en sortant ou naissant d’un chat. « Malheureusement » pour ce chien, ce moyen n’existe pas ! Mais il existe pour l’homme : la deuxième naissance proposée par Dieu.

Il faut donc sortir de l’Esprit ! Mais comment ?
Vous avez été « plongé » dans le sein de votre mère par votre père lors de leur intime rencontre. De même vous êtes plongé par le Père dans l’Esprit  afin d’y sortir, d’y naitre en tant qu’esprit, enfant de Dieu. C’est ce que Jean-Baptiste, Jésus le Maître, et les disciples ont appelé le « baptême de l’Esprit ». Baptême est un mot grec qui signifie « plonger dans ». De même que  notre  père chair (charnel) nous plonge dans notre mère pour y naître, ainsi notre Père Esprit (spirituel) qui est Jésus, La Parole de Dieu, Dieu lui-même, nous plonge dans son Esprit afin d’y naître totalement différent. C’est un autre homme qui naît, invisible et saint comme son Père mais bébé et qui devra se nourrir du lait spirituel afin de croitre et vivre et finalement ressembler à son Père, Jésus.

Alléluia ! Je tressaille. C’est le plus plan le plus merveilleux qui soit. Le but unique de ce plan : rentrer dans le Royaume de Dieu. J’en fais maintenant parti et vous ?

Cet évènement extraordinaire du baptême de l’Esprit ne peut être ordonné, donné, décidé par personne d’autre que le Père Céleste. C’est votre foi qui est le point de départ de cette décision du Seigneur Jésus. Si vous croyez de votre coeur à l’Evangile du Christ pour votre salut alors vous recevez la Parole, le Père, la semence qui vous plongera au temps marqué dans l’Esprit.

Que Jésus, le Dieu véritable, soit béni éternellement pour ses compassions et sa miséricorde infinies.

PS :  Dans cet article, l’expression  « deuxième naissance » ou « nouvelle naissance » est un raccourci pour faciliter la compréhension. L’expression la plus précise serait en fait la « naissance de l’Esprit », puisque c’est de cela qu’il s’agit. En effet, de la bouche de Jésus la nouvelle naissance en elle même est composée de 2 éléments indépendants mais  allant de paire (ensemble) : la naissance d’eau et la naissance de l’ Esprit.( Jean 3:5)

« Jean prit la parole et dit à tous:Pour moi, je vous baptise d ‘eau; mais il en vient un plus puissant que moi; et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers; c’ est lui qui vous baptisera du Saint- Esprit et de feu. »
Luc 3:16

 « Pour moi je vous ai baptisés d ‘eau, mais lui vous baptisera du Saint- Esprit. »
Marc 1:8

« Pour moi, je ne le connaissais pas; mais celui qui m ‘a envoyé baptiser d’ eau, m ‘a dit:Celui sur qui tu verras l’ Esprit descendre et s ‘arrêter, c’ est celui qui baptise du Saint- Esprit. »
Jean 1:33

[ Jésus] Et les ayant assemblés, il leur commanda de ne point s’ éloigner de Jérusalem, mais d ‘y attendre la promesse du Père, laquelle, dit- il, vous avez entendue de moi.  C’ est que Jean a baptisé d ‘eau, mais que vous, vous serez baptisés du Saint- Esprit dans peu de jours. »
Actes 1:4-6

« Et comme je commençais à parler, le Saint- Esprit descendit sur eux, ainsi qu ‘il était aussi descendu sur nous au commencement. Alors je me souvins de cette parole du Seigneur:Jean a baptisé d’ eau; mais vous, vous serez baptisés du Saint- Esprit. Puisque Dieu leur a fait le même don qu ‘à nous qui avons cru au Seigneur Jésus- Christ, qui étais- je, moi, pour m’ opposer à Dieu? Alors, ayant entendu ces choses, ils s ‘apaisèrent et glorifièrent Dieu, en disant:Dieu a donc aussi donné aux Gentils la repentance, afin qu’ ils aient la vie. »
Actes 11:15-18

« Et Pierre leur dit:Repentez- vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus- Christ, pour la rémission de ses péchés; et vous recevrez le don du Saint- Esprit. Car la promesse a été faite à vous et à vos enfants, et à tous ceux qui sont éloignés, autant que le Seigneur notre Dieu en appellera. »
Actes 2:38-39

« Et si l ‘Esprit de celui qui a ressuscité Jésus des morts, habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’ entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels, par son Esprit qui habite en vous. Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. En effet, si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si, par l ‘Esprit, vous faites mourir les oeuvres du corps, vous vivrez. Car tous ceux qui sont conduits par l’ Esprit de Dieu, sont enfants de Dieu »
Romains 8: 11:14

« Car nous avons tous été baptisé par [dans,NDLR] un même Esprit, pour être un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres; et nous avons tous été abreuvés d’un même Esprit. »
1 Corinthiens 12:13

« C ‘est pourquoi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; si même nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi. Si donc quelqu’ un est en Christ, il est une nouvelle créature; les choses vieilles sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »
2 Corinthiens 5:16-17

« Ayant purifié vos âmes, en obéissant à la vérité, par l’Esprit, pour avoir un amour fraternel et sans hypocrisie, aimez-vous avec constance les uns les autres d’un coeur pur, Étant régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole de Dieu, qui vit et qui demeure éternellement. »
1 Pierre 1:22-23

Amen.

Lire  entièrement Jean 3, Actes 2, Actes 8, Actes 10 et 11 et Romains 7 et 8 et 2 Corinthiens 5
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Faites connaître cette page à vos amis.

Shares
%d blogueurs aiment cette page :