Genèse 1:1
Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

Très certainement parmi les versets les plus courts de la Bible, avec « Jean 11v35: Jésus pleura. », ce premier verset de la Bible renferme ce que l’on pourrait appeler une signature de Dieu. Cette signature n’est pas visible dans la langue française mais dans la langue originale hébraïque.
En effet, ce verset est énoncé en 7 mots hébreux, la langue d’Israël.
hebrew-gen1-1.png

L’hébreux (en noir ) se lit de droite à gauche. Comptez ici les 7 mots [ Interlienaire ]

Nous avons tous entendu parler des 7 péchés capitaux. Mais ce chiffre 7 bien connu du milieu protestant (évangélique, pentecôtiste, adventiste, baptiste…) est aussi connu du séculier (le monde). Vous pourrez ainsi voir et entendre Mme Christine Lagarde, à la tête du FMI, parler mystérieusement du chiffre 7 ( vidéo ).

Ce chiffre 7 revient souvent dans la Bible et même très tôt: Les 7 jours de la semaine, les 7 parents de Noé (dans l’Arche), les 7 jours / tours de la muraille de Jéricho, les 7 nattes de Samson, Les 7 Esprits de Dieu, Pardonner 77 fois 7 fois… (Vous pourrez en rajouter dans les commentaires si vous le souhaitez.

Venons-en maintenant au texte, la Parole de Dieu révélée à Moïse. Nous essayerons de tirer le maximum d’informations de ces 9 mots.

Au commencement…

Le dictionnaire nous dit que le commencement est le début, premier moment. Nous comprenons tous lorsque l’on parle du « début du film » ou de ses « premiers moments « , qu’il s’agit des premières secondes et minutes de ce film et qu’avant ces premières minutes ou secondes, il n’ y avait rien. Si vous n’êtes pas là au début du film, vous ne pouvez pas avoir assité à son commencement, mais si vous y êtes alors vous assistez à son commencement. Simple.

Puisque nous parlons du commencement de notre monde, ce raisonnment amène à l’évidence qu’avant le commencement , il n’y avait pas de temps  (secondes, minutes , heures) mais de plus, pour que Dieu fasse quelque chose au commencement, il faut nécessairement qu’il soit là avant ce commencement, un peu comme nous pour voir le début du film…

Dieu…

Parlons-en, justement de Dieu.  En lisant ce verset au tout début du Livre Saint, nous n’avons aucune information sur cette personne,ou  être, que l’on appelle Dieu sinon celles que nous découvrons  avec le verbe d’action dont il est le sujet et les circonstances de cette action. Et nous l’avons vu, c’était « au commmencement ».
Donc Dieu est necessairement avant le temps. Et comme nous n’en connaissons pas d’autres (temps), nous dirons qu’il est hors du temps . Il n’est pas soumi au temps comme nous ne sommes pas soumis au temps du film. Bien entendu, si le film dure 1h30, nous serons en quelque sorte dépendant de cette heure et demie pour voir le film dans son entier. Mais si nous avons accès au film (magnétoscope, vidéoprojecteur, logiciel de lecture ) alors nous ne sommes plus tributaire du temps du film mais avec les outils à notre disposition, nous pouvons avancer, reculer dans le film et même faire une pause sans jamais influencer les acteurs, leurs décisions (dans leurs rôles, bien entendu…) et la fin du film.

Oooh…

En replaçant ce raisonnement du point de vue de Dieu qui n’est pas soumi au temps, Il est aisé de comprendre que celui-ci a plus que sûrement accès à l’avance rapide , retour rapide et pause. Mais plus fort encore, nous en aurions les preuves écrites. Nous y reviendrons si Dieu le permet probablement à la conclusion de ce chapitre 1.

Créa…

Ce verbe est un révélateur de la « personne » à qui nous avons affaire. Le dictionnaire nous dit que créer c’est faire quelque chose de rien. Ici nous avons une différence majeure avec le principce de l’évolution. L’évoltion véhicule cette idée que « De rien est sorti quelque chose », bien qu’admettant qu’il y avait ce quelque chose avant qu’on n’arrive pas à définir. Nous avons tous entendu parler de l’explosion de cet chose en deça du microscopique et qui contenait, au moment de son explosion, toute l’énergie de l’univers que nous utilisons en ce moment… Je ne m’étendrai pas la-dessus, mais il faut aussi une foi solide pour croire que « Rien » n’a rien fait pour tout faire… D’autant plus que personne n’a pu reproduire les phénomènes impliqués dans ce Big-Bang.
En effet, sauf erreur de ma part:

  • c’est la seule fois où il a été « observé » que « Rien » ait fait quelque chose de rien sans rien faire…
  • jamais une explosion n’a agencé ou organisé quoique ce soit comme nous le voyons de nos yeux dans la nature.

Mais d’autre part nous verrons comment même la définiton du dictionnaire est erronée. *En effet, Dieu aurait-il vraiement fait quelque chose de rien ? La réponse apparaitra aux versets suivants.

La première capacité de Dieu, outre le fait qu’il est hors du temps,  apparait dans ce premier verset. Il peut créer. il peut produire des choses qui n’ont pas eu d’existence auparanvant. Cette caractéristique est comme une signature supplémentaire. Elle se retrouve dans une « espèce » particulière, l’homme.
En effet, le chien n’a pas fait sa niche ou le chat, sa litière mais c’est l’homme qui à fait sa propre maison en plus des 2 premières. Et l’homme n’arrête pas de créer à partir de ce qui l’entoure. Mais ce n’est pas le moment de parler de l’homme.

…Les cieux et la terre.

Qu’a donc créé Dieu ? Les cieux et la terre.

Nous avons tous plus ou moins une notion de ce qu’est le ciel. Il est admit de manière générale que le ciel est cet espace qui commence à peu près à hauteur des nuages et qui s’étend toujours plus vers le haut de manière non défini. Mais alors qu’est-ce que les cieux ? Il y aurait donc plusieurs ciels ? Oui, puisque l’emploi du pluriel nécessite un minimum de 2. Mais le reste des Ecritures Saintes nous révèle qu’il y en a au moins trois* et probablement plus (« ..les cieux des cieux… »). Nous y reviendrons probablement plus tard si Dieu le veut.

J’aime à croire que la Parole de Dieu est précise et qu’aucun mot et placement de mot n’est laissé au hasard… Nous laissons cela pour l’évolution…

Les cieux avant la terre laisse penser que les cieux étaient nécessaires afin d’y placer la terre. De même que nous faisons d’abord la maison avant d’y mettre les meubles.

Nous n’avons pas plus de choses créées à ce moment du temps qui est le commencement.

Mais ce verset révèle une chose de plus concernant Dieu. C’est qu’Il est hors des cieux, dans le sens où bien que les Ecritures (la Bible) nous révèle que Dieu y a fait sa demeure*, Il n’est pas soumis à leur existence puisqu’Il les a créer. Nous ne sommes pas soumis à notre maison, nous l’avons bâtie.

Dieu Est. Sans que quoique ce soit d’autre lui soit nécessaire. Il n’a pas besoin d’espace défini ou indéfini pour être.

Les autres planètes étaient-elles déjà dans les cieux lors de la création de la terre ?
Le soleil avait-il déjà ses rayons chauffant notre sol ?
la terre lui tournait-elle déjà autour ?

Des questions auxquels nous répondrons très bientôt selon la Grâce de Dieu.

Nous avons appris néanmoins que Dieu a créé les cieux et la terre et que cela était le commencement de notre monde et que pour cette création soit possible cela impliquait qu’ Il était hors des conditions de ce monde, notammment le temps et l’espace.

A dans quelques jours…

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Faites connaître cette page à vos amis.

Shares
%d blogueurs aiment cette page :